L’atelier Carver


Atelier : nom masculin (ancien français astelier, tas de bois, chantier). Local où travaille manuellement quelqu’un pour son métier artisanal ou pour son plaisir. Secteur où travaillent des ouvriers; ensemble des ouvriers qui y travaillent. Groupe de travail constitué autour d’une activité, d’un thème. Ensemble des collaborateurs, aides ou élèves d’un artiste.
Larousse.

Les nouvelles de Raymond Carver sont sur ma table de chevet depuis plus de quinze ans. Je n’ai rien lu de semblable ailleurs. Le regard qu’il pose sur nous me touche, et ce qu’il scrute : l’opacité de notre quotidien, le mystère de nos vies les plus humbles. Sa voix est unique. Une voix « blanche », qui dit autant l’écart que le banal, le détail que l’indétermination, le silence que la menace. C’est une œuvre qui parle du désespoir mais qui n’est jamais désespérée. C’est une œuvre de la dignité. En ces temps de souffrance où l’homme semble avoir perdu sa légende, nous avons plus que jamais besoin, je crois, de son immense pouvoir de consolation.

L’atelier répond chez moi à un besoin de travailler cette œuvre sur le long terme.

J’ai ressenti chez le public, au cours de mes travaux précédents, un même besoin de continuité, d’assiduité. Je veux considérer l’œuvre dans sa totalité et penser sa relation avec le public en terme de « fréquentation » plus que de « représentation ».

L’atelier proposera une pratique de l’œuvre de Carver au sens large. Elle en sera à la fois le sujet, l’objet, la source d’inspiration et l’outil.
Raymond Carver n’a écrit que des nouvelles et des poèmes. Son œuvre est fragmentaire, morcelée, syncopée. « L’Atelier » travaillera la forme brève. Forme dense, libre par excellence, créative par nécessité.

Je désire que chaque nouvelle abordée trouve sa propre expression, invente ses propres règles, forge ses propres outils. Chaque histoire porte en elle un projet, qui peut être un désir de spectacle ou de toute autre nature.

L’atelier sera pluridisciplinaire. Je le veux ouvert au métissage de formes variées d’expressions : installations, performances, vidéo, photo, théâtre, danse, musique.

J’inviterai des artistes à venir travailler avec moi. Nous mêlerons nos pratiques. Je signerai certaines propositions. Pour d’autres, je n’en serai que le maître d’œuvre.

A partir de ces formes brèves, L’atelier  fera des propositions artistiques de natures, de durées, de dimensions différentes.

Ces « propositions » seront modulables selon les territoires et les lieux d’accueil. Je voudrais que la rencontre avec le public s’organise le plus possible selon un principe de « parcours de spectateur ».


Philippe Lardaud, mars 2015.

Télécharger
L'atelier Carver - Dossier à télécharger
Atelier Carver dossier mars15.pdf
Document Adobe Acrobat 641.6 KB
Télécharger
Adieu ma bien-aimée -Dossier à télécharger
Adieu ma bien-aimee Facteurs Communs nov
Document Adobe Acrobat 311.5 KB