DAVID MARTINS

 

 Dès sa sortie du Conservatoire National supérieur d'Art dramatique de Paris, au siècle dernier en 1999, il joue sous la direction de Stuart Seide, Jacques Lassalle, Patrice Chéreau, Catherine Hiegel, Victor Gauthier-Martin, Yannis. Kokkos, David Géry, Fred Cacheux...

Il travaille comme acteur entre répertoire classique et théâtre contemporain, théâtre musical et théâtre de rue, au sein du Collectif des Fiévreux  avec Juan Cocho, ou de la compagnie Les Petits Chantiers avec Bertrand Renard.

 Au sein de La Compagnie Facteurs Communs, il crée et interprète avec Fred Cacheux et Philippe Lardaud Mammouth Toujours ! en 2009, puis Histoire du Tigre de Dario Fo en 2010.

 

 Il intègre la troupe du Théâtre National de Strasbourg en septembre 2011. Il y interprète, Toonelhuis dans Ce qui évolue, ce qui demeure de Howard Barker, mis en scène par Fanny Mentré, il est Gauvain dans Merlin l’enchanteur dans le Graal Théâtre de Florence Delay et Jacques Roubaud sous la direction de Christian Schiaretti et Julie Brochen; le pauvre dans Dom Juan  mis en scène par Julie Brochen. Il est assistant à la mise en scène et joue dans Whistling Psyche de Sebastian Barry mis en scène par Julie Brochen. Il joue Gauvain dans Gauvain et le Chevalier Vert, nouvel épisode du Graal Théâtre, Kürti dans Liquidation de Imre Kertész créé par Julie Brochen.  Il est toujours Gauvain dans Perceval le Gallois, nouvel épisode du Graal Théâtre,  sous la direction de Christian Schiaretti. En 2014, à l’occasion d’une collaboration entre l’Orchestre Philarmonique de Strasbourg et le TNS autour de l’œuvre de Stravinski et de Picasso Pulcinella, il mène un travail de jeu masqué sous la direction de Michele Monetta ; la même année dans le dernier opus du Graal Théâtre, de Florence Delay et Jacques Roubaud Lancelot du Lac, il interprète Gauvain sous la direction de Christian Schiaretti et Julie Brochen.

 

Au cinéma, il est dirigé par Laurent Caujat dans A Cœur Battant, Volker Schlöndorff dans Diplomatie,  Philippe Garrel dans Sauvage innocence, Olivier Dahan dans La Vie promise, Antoine de Caunes dans Les Morsures de l'aube et Coluche, Pascal dans Deux Émilie, Catherine Corsini dans Mariée mais pas trop, et à la télévision notamment par Pierre Aknine dans Ali Baba et les 40 voleurs, Josée Dayan dans Deuxième vérité, Gérard Marx dans Blessure secrète, Eric Summer dans La Tête haute et Cavale.

 

Parallèlement, il écrit et met en scène Laissez venir à moi les petits enfants en 1999, et Hop et Rats en 2003 avec le compositeur Thierry Pécou au Théâtre du Châtelet. Créateur et Agitateur du collectif Cinéma les Fennecs, regroupement d'acteurs et de réalisateurs, il écrit et produit des courts-métrages et des documentaires. Il est très actif et très engagé sur le terrain de la transmission artistique et de la démocratisation de l’accès à la culture et mène différentes actions culturelle en direction des publics empêchés.